19 novembre 2018

Buffles

du Parc National d'Arly

Eléphants

du Ranch de gibier de Nazinga

Crocodiles

du Ranch de gibier de Nazinga

Bubale

du Parc National d'Arly

- Intranet

- Forum

- Livre d'or

- Webmail

- Sondage

- Nous contacter

- Plan du site

- Réservation




RESERVE DE BIOSPHERE DE LA MARE AUX HIPPOPOTAMES DE BEKUY

POTENTIALITES FLORISTIQUES
La végétation de la réserve de biosphère de la mare aux hippopotames a fait l’objet de nombreuses études. Toutes les études sont unanimes sur sa richesse floristique. La végétation est l’un des facteurs qui fait de cette zone une particularité au niveau du pays et a contribué à son érection en réserve de la biosphère et en site Ramsar.
Une cartographie de la végétation faite en 1993 a permis de distinguer une végétation aquatique et des zones d’inondation, des forêts galeries (6,4 %), une forêt dense sèche (secteur de la source), des forêts claires, des savanes arborées (53,1 %), des savanes arbustives (10,1 %), de une végétation sur cuirasse (24,7 %) (TAÏTA, 1997).

Les espèces ligneuses dominantes de la forêt galerie sont : Berlinia grandifflora, Vitex doniana, Cola cordifolia, Khaya senegalensis, Erythrophleum guineensis, Diospyros mespliliformis, Mitragina inermis, Ipomea rubens. Celles de la savane sont : Afzelia africana, Isoberlinia doka, Terminalia sp, Vitellaria paradoxa.

POTENTIALITES FAUNIQUES
Des inventaires pédestres de la faune de mammifères ont été réalisés par l’Unité de Conservation de la Faune des Hauts Bassins en 2003, 2004 et 2006. Ces inventaires ont signalé l’existence de quatorze (14) espèces de mammifères dans la réserve de biosphère de la mare aux hippopotames qui sont l’Eléphant, le Bubale, le Phacochère, le Chacal, le Vervet, le Céphalophe de Grimm, l’Ourébi, le Céphalophe à flanc roux, le Guib harnaché, le Cynocéphale, le Zorille, la Civette, le Patas, l’Hippotrague. Actuellement, à ces espèces il faut ajouter l’Aulacode et le Lièvre.
Quant à la faune amphibie, un inventaire réalisé en 2004 nous renseigne de la présence d’une soixantaine d’Hippopotames repartis en trois groupes de plusieurs individus.

En 1989, la faune aviaire de la RBMH a été décrite et on notait l’existence de près de 200 espèces d’oiseaux. Une autre étude menée entre 1983 et 1997 a permis de recenser 300 espèces.
D’autres composantes de la faune ont été aussi recensées et concernent les crocodiles, les varans du Nil et les Pythons.

POTENTIALITES HALIEUTIQUES
La faune piscicole est riche et variée et comprend 34 espèces avec une prédominance des espèces appartenant à la famille des Cichlidées (SANOU, 1995). La production halieutique exploitable de la mare était estimée à 39 tonnes par an sur la base d’un rendement moyen de 280 kg/ha/an.
Hydrographie
La réserve de la biosphère de la mare aux hippopotames comporte 140 ha de mare permanente qui atteint 660 ha en période de crue. Le réseau hydrographique est constitué par le fleuve Mouhoun et ses affluents et le Tinamou dont le prolongement est la mare aux hippopotames.
La réserve de la biosphère de la mare aux hippopotames comporte des sources très importantes qui sont à l’origine de l’alimentation de la mare en eau.

Cliché : Souleymane YAMEOGO, mai 2014.

D’après KINI (2007), le réseau hydrographique de la réserve est caractérisé par trois unités hydrographiques qui sont des affluents du Mouhoun. Ce sont : le Wolo au sud ; le Tinamou au centre, dont la partie centrale est constituée par la grande dépression abritant la mare ; la Leyessa.
La mare est une étendue d’eau allongée dans le sens N/NO-S/SE, d’environ 2,600 km de long et 700 mètres de large. Sa superficie varie de 140 à 660 ha respectivement en période d’étiage et de crues pour une profondeur de 1,15 à 2,5 mètres. Les crues de la mare sont fortement dépendantes de celle du Mouhoum puisque les deux systèmes communiquent. Depuis 1989, la construction d’une digue avec écluse à l’avale de la mare permet de rechausser à volonté le niveau de l’eau d’un demi mètre à l’étiage.

POTENTIALITES CULTURELLES ET TOURISTIQUES
- les anciens hauts fourneaux d’extraction du fer en ruine ; site d’adoration des habitants
- le mirador
- la tranchée du train, un passage pour éviter de décimer la faune sauvage
- les sources d’eau du Sien offre un microclimat et un cadre idéal de repos
- les salines naturelles ; sites d’observation des animaux sauvages
- les galeries forestières
- la faune

Adresse: 01 BP 582 Ouagadougou 01 T él.: (226) 50356415 Fax.: (226) 50357334 contact@ofinab-burkina.org